Tribune: Saint-Denis : nous qui dormons sous vos ponts

Des exilé.es installé.e.s dans un campement au nord de Paris alertent sur les conditions innommables dans lesquelles ils vivent. Ils réclament des papiers, un logement ainsi que le droit de travailler légalement.

A lire sur liberation.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *