Les mineurs étrangers, toujours isolés en ces temps de confinement

Ahmed jure avoir 16 ans, mais l’État ne veut pas le croire. Alors, il est condamné à dormir sous une toile de tente dans un coin du 93. Pour se nourrir, il ne peut compter que sur les associations. Et le confinement n’y change rien…

A lire sur Streetpress.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *